The Aquarian Weekly interview Jared Leto

Traduction de l’article écrit par Alison Kopki le 20 avril 2010

Le beau temps visible de ma fenêtre dans le New Jersey s’étendait également à travers le pays, jusqu’où se trouvait le leader de 30 Seconds To Mars, Jared Leto. Lui et le reste du groupe, son frère, Shannon Leto, batteur et le guitariste Tomo Milicevic étaient à Chicago en repos de leur tournée américaine présentant leur nouvel album This is War.

Mais un jour off n’est jamais vraiment de tout repos. C’est le moment de prendre du temps pour s’occuper de ce qui entoure l’album, tel que l’explique Jared Leto, qui entre les interviews s’alimente sur le pouce avec des céréales bio.

Jared Leto a un peu soupiré lorsqu’on lui a demandé de se prononcer sur la durée qui s’éparait le dernier album à A Beautiful Lie, 2005. De toute évidence, c’était une question qui avait déja été posée un million de fois puisque la plupart des fans avaient été impatients de découvrir This is War. Il a réaffirmé que 30STM est passionné par ce qu’il font, qu’il est toujours entrain d’écrire. Donc le temps imparti n’était pas dû à un manque de temps, ni à un manque de chanson à présenter. En revanche, il a omis de mentionner un évenement important.

À compter de 2008, 30STM s’étaient engager dans une lutte juridique contre Virgin Records, qui a avait engagé des poursuites de 30 M $. Apparemment, 30STM n’avait pas produit trois albums avant une date butoire spécifiée dans leur contrat. Tout s’est réglé en un peu moins d’un an, et ils ont resigné avec Virgin / EMI pour la sortie de This Is War.

Jared Leto est resté un peu évasif sur le sujet et aucune dissolution a été envisagée, mais peut-être que le documentaire filmé pendant le processus d’enregistrement intitulé artefact en révelera plus. Ainsi, alors que 30STM n’a pas eu beaucoup de publicité de la part de son label, ils ont fait un appel aux armes. Ils ont rassemblé leur fans à plusieurs reprises pour enregistrer des sons et des voix qui peuvent être entendus sur l’album. Ainsi, une sélection de fans et de quelques célébrités se retrouvent sur les 2.000 couvertures d’album différentes, en plus du visuel du tigre.

Faisant une pause dans son grignotage, Jared Leto a parlé du nouvel album de 30STM s’associant à un groupe de personnes de Los Angeles, des poursuites et d’un DVD backstages et bien au delà.

En comparant les vidéos passées avec celle de votre dernier album, vous êtes retourné sur votre propre terrain, alors que les précédentes ont voyagé dans le monde. Est-ce aussi un reflet de l’album, plus centré sur le fan et le retour au pays?

C’était amusant de tourner la caméra sur Los Angeles et il semblait que le titre K&Q collait parfaitement avec LA. Nous avons passé un très bon moment, être chez soi à Los Angeles et prendre le controle des rues de LA avec un groupe de personnes à vélo, c’est génial. Ce fut une expérience mémorable. Mais je pense que cet album permet l’évasion, c’était une chance pour nous de tourner le micro vers notre public. C’est une sorte de célébration avec notre communauté et c’est aussi un album sur les conflits. Je pense que quand les gens l’écoutent vraiment, ils entendent un autre 30 STM. Pour le groupe, c’est un nouveau départ vers des territoires inexplorés.

Yat-il un personnage de roman ou un film qui pourrait incarner le scénario de l’album, même si je sais que vous vous inspirez du livre Finn de John Clinch?

Vous savez, peut-être, un mélange entre un personnage de Heart of Darkness, inspirant Apocalypse mélangé avec [longue pause] Porky’s.

Quelle chanson est le plus en lien avec vous?

J’aime beaucoup Night of the Hunter. J’ai un lien avec toutes les chansons. Elle ont toutes une signification différente, correspondent à des moments différents et Night Of The Hunter est toujours une chanson amusante à jouer en live. Je pense que c’est un bon exemple d’un des objectifs que j’avais pour cet album en confrontant le minimum avec le maximum et autant que possible de manière grandiose. Et avec cette nouvelle  dynamique, vous avez une guitare, un micro et une voix enregistrés en live avec la batterie. Il y a de quoi saigner dans le micro avec tout ça.C’est une sorte de chanson qui se construit dans un mur, une simple symphonie organique et des sons synthétiques. C’est le genre d’objectif que nous avions et je pense que cette chanson reflète l’esprit de l’album. Je l’espère.

Il s’agit d’un son plus progressif. L’une des chansons vous a-t-elle fait sentir ne plus avoir aucun contrôle à un moment dans son processus de création?

This Is War est une chanson qui je pense, représente vraiment la lutte mais aussi notre détermination, notre volonté de nous battre pour ce en quoi nous croyons profondément et le refus d’abandonner. C’est une chanson qui est idéale pour le live. Il y a beaucoup d’énergie et de chaos autour de cette chanson.

Dans le processus d’enregistrement de cet album, les rumeurs disent que 30STM se serait peut-être séparé. Est-ce vrai? Le niveau de stress résultant du problème juridique, a-t-il été cause de problèmes entre les membres du groupe?

Non, le procès ne nous a encouragés qu’à lutter plus fort. Donc, nous n’avons jamais vraiment envisagé de se séparer. Il y avait des moments où nous avons pensé que les choses allaient se transformer si nous restions enfermés dans un nom. J’en parle un peu dans l’intro de Escape. Nous tenions à nos convictions et nous y sommes tenus. Mais aujourd’hui, nous célébrons l’album et c’est comme un nouveau départ. Un renouveau et c’est juste un sentiment merveilleux, c’est excitant, c’est contagieux et les shows sont tout simplement incroyables et c’est de loin la meilleure tournée que nous ayons jamais fait.

Avec tout ce qui s’est passé avec le label, avez-vous penser à sortir vous-mêmes l’album ou c’était trop d’implications?

En ce moment, c’est trop. Le monde est vaste mais se trouve de plus en plus petit avec la technologie. Mais vous rencontrez toujours des gens qui sont prêt à soutenir votre vision des choses et vous aide à célébrer le travail qui doit être fait. Donc nous sommes vraiment reconnaissants envers tout ceux qui nous ont aidé à le faire.

Vous avez parlé du symbole du triangle comme d’un ancient symbole représentant l’air et dans un sens, il marque une trilogie compilée de vos albums . Pensez-vous qu’un chapitre a été fermé pour s’ouvrir sur un nouveau?

Cela dépend des 12 prochains mois, on verra ce que réserve l’avenir. Mais cela pourrait être la fin du commencement, pour ainsi dire, ou le début de la fin!

Avec l’album, vous avez filmé les coulisses lors de la création de celui-ci. Pouvez-vous dire quand vos fans pourront le voir?

Il est en cours d’édition pour le moment. Nous avons de grands espoirs, c’est un objectif difficile à atteindre mais j’espère qu’il sera prêt dans quelques mois.

L’édition est la raison pour laquelle il n’est pas sorti avec l’album?

C’est uniquement due au montage. Il accompagne parfaitement le CD pour beaucoup de raisons, mais il n’est pas indissociable.

Qu’a-t-il de différent avec les documentaires déjà sorti par d’autres groupes?

Je pense qu’il va au-delà de la musique ou des fans. C’est un film qui parle vraiment de bien plus, de questions plus larges aussi.

Un regard en arrière sur tout ce qui s’est passé au cours des deux dernières années, y at-il un lien plus fort entre vous?

Le vieux cliché: ce qui ne te tue pas, te rend plus fort, et c’est vrai. Cette expérience nous a rapproché en tant que groupe et nous a fortifié.

Share

Vous avez aimé cet article? Ceux ci pourraient vous interesser :

  1. Interview de Jared Leto sur Livewire Interview du 10 avril 2010 sur le site de concertlivewire.com...
  2. Interview de Jared Leto pour Premiere.fr – VOSTFR C’est un interview particulierement interessant que nous livre Première.fr, avec...
  3. Miami New Times – Questions et réponses avec Jared Leto Traduction de l’article écrit par Arielle Castillo pour Miami New...
  4. Jared leto interviewé par Linda McGee 30 Seconds To Mars se sont récemment arrêté à Dublin...
  5. Jared Leto parle Business Article paru sur le site The dead hub.com En prévision...